Samedi à l’école: une visite chez De Struise Brouwers.

Il est des occasions qui donnent envie de retourner sur les bancs de l’école. Pour en faire l’expérience, ça se passe à Oostvleteren, dans la région du Westhoek, célèbre pour ses champs de bataille, et de Poperinge (le Musée du Houblon est à visiter), connue pour produire la plus grande partie des houblons du pays. Le temps d’un samedi après-midi, amateurs de bière et curieux se retrouvent dans une chaleureuse ambiance scolaire, pour découvrir les secrets de fabrication de notre breuvage national à travers un séminaire mélangeant convivialité et savoir-faire brassicole.

Géographiquement opposée à la célèbre abbaye Sint-Sixtus située à Westvleteren, c’est à Oostvleteren que depuis quelques années, la brasserie De Struise Brouwers, via le génie créatif de son maître brasseur Urbain Couteau, produit des bières qui mettent les palais des amateurs de bière du monde entier en alerte. Struise, c’est aussi une réputation pour des bières belges de tradition et un regard tourné vers le futur, où tester de nouvelles recettes fait partie intégrale de la philosophie de la brasserie.
Struise a élu domicile dans l’ancienne école communale des filles. Rénovée et achetée en juillet 2012, l’école accueille aujourd’hui les bureaux, une salle de cours et une salle de stockage. A noter aussi la présence d’une salle qui rappelle étrangement le labo chimie de votre prof de sciences. Vous savez, la fameuse table de Mendeleïev et autres exercices trop compliqués pour moi… C’est l’endroit même où Urbain teste de nouvelles recettes. Je ne peux qu’approuver la complexité de l’appareillage présent dans la salle.

L’intérêt de cet arrêt chez Struise est double. Tous les samedis de 14h00 à 18h00, Carlo Grootaert accueille les groupes intéressés par un séminaire de découverte sur la bière et son procédé de fabrication. Pour ceux qui auraient l’habitude d’être distrait, le cours est ponctué de dégustations où le théorique cède la place au côté pratique de la visite. Il est à noter qu’ici, le cours n’est pas rébarbatif en termes de notions techniques, et que Carlo se fait un plaisir de répondre à toutes les questions. Il n’y a donc pas besoin de petits copions avant de venir en classe.Le point culminant de cette visite est évidement de pouvoir déguster les bières. Ici, 30 robinets dispensent des bières fraîches et variées qui raviront tous les palais, aussi bien ceux des amateurs de blondes classiques, que ceux qui recherchent du plus complexe. Voici quelques exemples de ces bières disponibles lors de ma visite. L’Axelle & Jeroen, une bière blonde à la pêche titrant 4.5%, mûrie pendant un an en fût de Bourbon, rafraichissante et complexe, surtout dans la balance entre le bourbon et la pêche. Très traître car les verres s’enfilent les uns après les autres… Le Black Albert, un stout énorme à 13%, qui se laisse déguster et qui enveloppe le palais d’un profil malt chocolaté, de fruits noirs rappelant figue et date, et se terminant sur une légère pointe de café. Il était également possible de goûter la version Black Berry Albert où des mûres sont rajoutées, ainsi que la Woody Albert, qui bénéficie d’un passage en fût de Whiskey de la région de Islay, et qui donne à la bière ce côté fumé-tourbe très caractéristique de ce single malt. Bompon, un cidre dont les pommes viennent directement d’un producteur de la région était également à déguster. Ce dernier, titrant 7%, a préalablement été mis en barrique de Bourbon et utilise une pointe d’IPA (Indian Pale Ale) pour offrir un cidre unique et savoureux. Plus légère, la Struise Rosse à 6% est une ambrée au profil malté et caramel se terminant sur une amertume houblonnée fine d’inspiration belge. Sans oublier les Westoek X et XX qui sont un petit clin d’œil aux versions 6 et 8 de Westvleteren, et qui se retrouvent dans un style plus traditionnel qui ravira certainement les amateurs de Trappistes.

Un des points forts de Struise réside dans une approche qui se traduit d’une part par des séries que l’on trouve toute l’année, et d’autre part dans des bières de style ‘one-shot’. Celles-ci sont des séries limitées, qui mettent en avant l’étendue du savoir-faire brassicole de Struise. Cela donne un éventail impressionnant de bières dont beaucoup ne sont jamais mises en bouteille, ou ne sont disponibles que dans certains festivals. Si la soif vous en dit, et si comme moi, vous êtes convaincus de la qualité des bières, le petit magasin situé dans l’école vous permet, pour un prix raisonnable, de vous procurer une partie de la gamme.
De Struise étant situé près de Westvleteren, je vous conseille vivement de faire d’une pierre deux coups et de faire une pause à ‘In De Vrede’, située en face de Sint-Sixtus et à environ 10 minutes de Struise. Dans cette taverne, les amateurs de Trappistes pourront déguster la tant convoitée Westvleteren dans un cadre champêtre. Pour ceux que la faim attire, je vous recommande un arrêt à ‘t Vleterhof‘, une ferme-restaurant avec des produits venant directement de la ferme et des marchands locaux. Au menu, des portions comme on les aime et une cuisine traditionnelle belge, le tout avec un étalage de bières locales très appréciable.

Bonnes découvertes et cheers !

Sébastien

Infos pratiques :
Séminaire bière les samedis après-midi sur rendez-vous.
La durée du séminaire est d’environ deux heures et inclut des explications sur le processus de brassage ainsi que 4 bières en dégustation. Le prix est de 10€ par personne. Possibilité pour les groupes d’au min. 10 personnes et au max. 25 personnes.

Merci de contacter Carlo Grootaert  au 00(32)/495.28.86.23
Email:  struisesales@gmail.com
Adresse: Kasteelstraat, 50 B-8640 OOSTVLETEREN

Idée restaurant:
‘t Vleterhof : Kruisboomstraat, 4  B-8640 OOSVLETEREN

Crédit photos :

Un grand merci à Michael Donk pour les photos: www.brewbokeh.com

Ce contenu a été publié dans Brasseries par Sébastien Jadot, et marqué avec , , , , , . Mettez-le en favori avec son permalien.
Sébastien Jadot

A propos Sébastien Jadot

Sébastien « Seabass » Jadot est un passionné de bières. Après 14 ans aux Etats-Unis, où il fut un participant actif de la scène ‘craft’ avant d’intégrer l’équipe de la brasserie Cigar City à Tampa en Floride, c’est en 2011 qu’il décida de revenir en Belgique. Cette passion pour la culture de la bière est mêlée à son goût des voyages et à la défense des patrimoines brassicoles. Vous le retrouverez souvent lors de festivals à travers l’Europe armé de son stylo et de son carnet de notes. C'est donc naturellement qu'il est à la plume des articles du blog de Bierebel.

Laisser un commentaire