Interview de Louis-Michel CARPENTIER, dessinateur de la bande dessinée

Une interview de M. Vermeren

A l’occasion du brassin public qui s’est déroulé le 28 février 2004 à la brasserie à Vapeur, Louis-Michel Carpentier, dessinateur de la bande dessinée « Du côté de chez Poje », était présent pour faire profiter en avant-première aux amateurs de son nouvel album « Trou du Fût » qui paraît ce 3 mars 2004 aux Editions Dupuis (couverture disponible en bas de page).

Comme d’habitude, Michaël, l’inévitable homme au chapeau pils présent à tous les endroits brassicoles possibles s’est rendu à l’événement et a rencontré Louis-Michel Carpentier. En exclusivité pour BiereBel.com, il a réalisé une interview. Bonne lecture!

Michaël – Louis-Michel, d’où provient l’idée du personnage de « Poje »?

Louis-Michael Carpentier – C’est une longue histoire! L’idée vient de la brasserie Cantillon. Je voulais réaliser une bande dessinée sur la fabrication de la bière, mais ce n’était pas très intéressant. J’ai juste réalisé une planche expliquant la fabrication de la gueuze pour Cantillon et l’idée d’une bande dessinée sur la bière est venue de là. J’ai eu un projet de bande dessinée sur les bistrots, j’en ai parlé à Raoul Cauvin, qui a commencé à ecrire des scénarios pour s’amuser. Puis, l’année de la bière en 1986 est arrivée, nous avons proposé notre idée à un éditeur qui a trouvé le sujet intéressant.

Michaël – Pourquoi avoir appellé le personnage principal « Poje »?

Louis-Michael Carpentier – « Poje » est le pseudonyme que l’on avait donné, avec des amis, au patron d’un bistrot où nous allions et allons encore. C’est un petit clin d’oeil de ma part. Il existe bel et bien, en chair et en os, vous pourrez le rencontrer en allant à son bistrot qui se trouve « Rue des Héritiers » à Bruxelles.

Michaël – Les personnages que l’on retrouve dans vos BD sont-ils fictifs ou réels? (ayant déjà, personnellement, rencontré certains d’entre eux).

Louis-Michael Carpentier – Pour la plus part, ce sont des personnages qui existent, des amis, des connaissances, des rencontres. Je m’inspire aussi de personnages de la télévision comme Régis Laspales notamment. Certains reviennent régulièrement dans mes bandes dessinées.

Michaël – Où puisez-vous vos histoires?

Louis-Michael Carpentier – Je suis avant tout le dessinateur, la plus part des histoires proviennent donc de Raoul Cauvin. J’en trouve aussi de temps en temps. Ce sont surtout des histoires de bistrots que l’on entend tous les jours, des idées ou des histoires que l’on a entendues.

Michaël – Le nouvel album de « Poje » s’appelle « Trou du fût », pourquoi ce titre?

Louis-Michael Carpentier – Parce que le trou du fût est très important! C’est souvent Cauvin qui trouve les titre des albums. (ndlr: en première page de la bande dessinée, on lit une définition, je cite: « le trou du fût sert à l’évacuation des gaz produit par la fermentation de la gueuze traditionnelle. Le trou du cul qui boucherait ce trou provoquerait immanquablement l’explosion du fût. D’où l’importance du trou du fût ».)

Michaël – L’année 2005, sera décrétée « Année de la Bière »! Y aura-t-il un nouvel album ou une réédition des premiers livres comme « L’année de la bière  » et « Tournée des grands ducs », ouvrages parus en 1986?

Louis-Michael Carpentier – Pour le moment, rien n’est prévu, tout dépendra des scénarios trouvés par Cauvin.

Michael – Louis-Michel, quelle est ta ou ton type de bière préféré (es)?

Louis-Michael Carpentier – J’apprécie beaucoup de bières mais ma sélection va en premier pour l’Orval, en deuxième position la Triple Westmalle et enfin la Cantillon.

Michaël – Merci pour cette interview, Louis-Michel.