Visite de la Brasserie d’Oc à Mèze (34 – FRANCE)

Un reportage de J.C. Mory

Chers amateurs de bières,

Ce 01 septembre 2004, en congé à proximité dans le Languedoc-Roussillon, j’ai eu l’occasion de visiter une nouvelle brasserie française.

Historique

Remi LUBERNE, jeune indépendant, était déjà dans le commerce auparavant. Il vendait et exportait de l’ail. Le défi de créer une brasserie lui est venu grâce à la demande croissante des Français pour nos produits, mais surtout face au peu d’offres que comporte ce marché dans ce domaine, ainsi qu’à son goût pour les bières belges. Aidé d’un ingénieur en fermentations dans les premiers mois, c’est depuis février 2004 qu’il brasse seul des bières de sa composition. Assisté d’un commercial à mi-temps pour les foires et les représentations, de sa femme et occasionnellement de son fils, Rémy assure déjà la commercialisation de 4 bières.

Matériel

Acheté d’occasion en Angleterre, belles cuves caractéristiques, avec cerclage en bois couleur acajou. Tiens, tiens! Cela me rappelle quelque chose : la visite en juillet, lors de l’inauguration de, la brasserie de Cazeau, qui a créé la « TOURNAY », dans ma région natale au sud de la Belgique. La ville de Tournai est affectionnée par les français du Nord, qui apprécient le choix de nos boissons et ….le prix!

Projet société- Propager le produit au travers des foires et manifestations diverses.
– Agrandir la structure.
– Fidéliser la grande distribution autrement que par « spots » ou animations ponctuelles.
– Aménager son hangar industriel, ou … déménager vers une zone plus adaptée qu’un zoning.

Projet produit

Frontigan est une région connue pour ses délicieux vins de cépage muscat qui constituent un apéritif fruité et sucré. Ainsi, pour la fin de l’année, Rémi tente de développer une bière au muscat ! Pour l’an prochain, autre défi : une bière brune qui sortira de ses brassins.

Attentif à toutes les nouveautés, j’avais découvert une étiquette inconnue jusqu’alors, dans un rayonnage du dernier étage des bières spéciales chez « Auchan » à Béziers.

Au détour d’un présentoir de brochures touristiques, nous avons découvert son prospectus « découvrez la brasserie d’Oc». Mon sang avide de mousse ne fit qu’un tour, nous étions en route pour cette invitation!

Bâtiment industriel, indiqué par panneaux depuis la route, timide enseigne, nous avons l’impression d’arriver dans une aire de stockage.

Nous croisons un commercial à l’entrée, vêtu d’un T-shirt qu’il n’a visiblement pas acheté dans le midi, avec un logo «Caracole». En fait, lui et son patron reviennent d’une semaine «découverte» en Belgique.

Rémy, le patron, s’excuse du désordre : travaux en cours pour l’aménagement des locaux. Qu’importe, il nous fait parcourir sa palette de produits. La visite se fait depuis le comptoir puisque ce hangar nous donne une vue sur toutes les étapes en un coup d’œil périphérique. L’un du fût, puis les autres depuis son frigo derrière le bar.

A un moment il se tait et augmente la radio : c’est une reportage sur sa brasserie, dans une chaîne régionale, qui passe tous les jours à le même heure. Il ne se lasse pas d’écouter fièrement son interview. Très sympa, adresse à retenir si vous êtes dans le coin.

Vous pourrez emporter un cadeau souvenir (colis ou cruches de 2 Litres) pour vos amis et famille : amener de France autre chose que du vin, ça change!

DEGUSTATIONS

VIA DOMITIA : Pils au fût
Ne m’a pas marquée particulièrement. Mais bon, vient d’un fût, la saison touristique terminée, sans doute moins de débit, le goût a pu évoluer.

PESCA : Blonde – 5°
Rafraichissante, mais comme toutes les pils françaises, assez peu de personnalité. Il faut dire que quand on s’habitue aux bières spéciales, les pils sortent de notre créneau gustatif. Je n’ai donc pas un avis objectif à émettre.

OCCITA : Bière ambrée – 5,5°
Bien ! Ca ne m’étonne pas qu’ils aient le T-shirt de la Brasserie de Dinant, cette bière tire un peu vers la Caracole. Caramélisée, goût plus prononcé qui traîne en bouche un moment.

PAVOA :Blanche – 5°
Là, c’est le coup de cœur, moi qui n’aime pas les blanches, elle serait digne de me faire changer d’avis. Explosive au palais, légèrement acide, elle me rappelle une bière corse, parfumée aux herbes.

Pour contacter la brasserie…

Brasserie d’Oc
RN 113 – Z.I.
34140 MEZE (France)

Tél : +33 (0) 4 67 24 85 15
Fax : +33 (0) 4 67 24 19 92
info@brasseriedoc.com
www.brasseriedoc.com