5ème Rencontre des Brasseries du Luxembourg Belge à Hotton

Article et photos de G. Salvaggio et M. Vermeren

Regard d’un brasseur (Mickey)

Ce 15 juillet 2007 a eu lieu à Hotton la Rencontre des Brasseries du Luxembourg Belge (et de leurs invités!). Le soleil était de la partie pour cette 5ème édition. Cette année, certains brasseurs étaient absents pour diverses raisons telles que les vacances ou encore, mariage. Ils se reconnaitront!

Deux brasseries étrangères étaient présentes sur le site du kiosque: la brasserie Feller provenant de Mont-Saint-Martin en Lorraine française, et la Tigertops Brewery de Wakefield en Angleterre, cette dernière ayant déjà figuré au programme de certaines éditions de Brassigaume, équipée de sa pompe manuelle.

Dès le matin, les organisateurs Danny LAVAL et Dany PRIGNON nous ont accueillis, les brasseurs, avec des pains au chocolat, des croissants et du café. La fanfare locale a ensuite ouvert les festivités, suivie par un groupe rock dans le courant de l’après midi.

Comme chaque année, les visiteurs devaient acheter un petit verre de dégustation et des jetons, ce qui leur permettait de tester les différentes bières proposées. Bon nombre de festivaliers étrangers sont venus cette année, des Néerlandais en masse comme chaque année, mais aussi des Anglais et Brésiliens.

Le tout s’est déroulé dans une ambiance conviviale et bon enfant, les traductions néerlandophones étant assurées par notre ami Fons MINNE de l’ASBL Zythos. Encore une superbe fête de la bière très bien organisée… A l’année prochaine!

Petite note personnelle: un tout grand merci à Jef et Marie ainsi qu’au Chevalier du Houblon (aka Francis), pour l’aide précieuse qu’ils nous ont donnée, ce qui nous a permis de faire le tour des autres brasseries!

Regard d’un amateur/dégustateur (Jef)

«Hotton, lieu de convivialité régionale, nationale et internationale». Si je devais choisir un titre d’article de journal, ce serait bien celui-là. Une fois franchi le pont de pierre (nanti d’un joli kiosque à musique) donnant accès à l’accueillante prairie entourée de bras de rivières, on se croirait au Pays des Merveilles : du soleil, du sourire, de la nouveauté brassicole, de l’humour, des saucissions secs à profusion, de véritables hamburgers (si, si, Monsieur : de la vraie viande bœuf) sur fond de concerts musicaux et même des jeux en bois traditionnels pour les enfants, le tout sur d’audacieux commentaires pédagogiques mêlant le français et le néerlandais, peut-on rêver meilleur accueil ?

Et côté bières, alors ? Et bien, sincèrement, de savoir que l’événement se situait dans la Province du Luxembourg, j’avais quelque appréhension à devoir revivre une expérience précédente au travers de laquelle la plupart des bières proposées se rapprochaient, d’une façon ou de l’autre, du goût de l’Orval. Et bien que l’Orval était dégustable, quelques belles surprises s’annoncèrent : une surprenante Bio Fruits chez Dupont (jus de pommes et baies sauvages, paraît-il), une étonnante Blanche Canaille (blanche aromatisée à la cannelle) chez Hombourg, une bien astringente India Pale Ale chez Tiger Hops rappelant un thé tiède parfumé aux essences de houblon et, peut-être le clou de l’affaire, la Cuvée Saint-Antoine de la Brasserie Artisanale du Flo, représentant Saint-Antoine (accompagné d’un cochon, symbole des tentations) décliné sous 7 variantes, correspondant chacune à l’un des 7 péchés capitaux.

Et puis, bien sûr, côté humain : découvertes, rencontres et retrouvailles… Mais là, les photos parlent mieux que les mots…

 

Zythos Bier Festival 2008

Le Zythos Bier Festival, organisé par « Zythos » dans l’entité de Sint-Niklaas, constitue une occasion idéale pour rafraîchir les mémoires ou simplement faire connaître l’existence de cette association, surtout du côté wallon de la Belgique!

Zythos, dont l’appellation fait référence au « zythum », boisson à base d’orge fabriquée à l’époque de l’Egypte antique, est une ASBL dont l’objectif est d’assurer la défense et la promotion de la bière belge. L’association est structurée sous forme de « confédération » et plusieurs organisations de dégustateurs de bières (bierproevers en néerlandais) la composent . Selon Fons MINNE, membre actif de Zythos, l’association compte désormais 2000 membres, répartis dans plus de 20 clubs à travers toute la Flandre. Ceux-ci organisent différentes manifestations brassicoles tout au long de l’année. Certaines d’entre elles, comme des soirées des dégustations, demeurent à l’échelon local, tandis que d’autres constituent des références tels le Karakterbierweekend de Vichte, le Week-End de la Fermentation Spontanée de Buggenhout, etc.

A l’échelon européen, Zythos est membre de l’European Beer Consumers Union (EBCU) dont les principaux objectifs sont de protéger la culture de la bière en Europe et le droit des consommateurs.Chaque année au début mars, un des points d’orgue de Zythos réside dans son Zythos Bier Festival (ZBF), événement renommé qui accueille des visiteurs de différents horizons qui s’adonnent au plaisir de la dégustation grâce à plus de 200 bières disponibles!

Actuellement, les activités de Zythos se cantonnent exclusivement à la Flandre. Désireuse de s’étendre et d’agir au niveau belge, Zythos est à la recherche active de clubs adhérents du côté francophone de la Belgique. Si vous êtes intéressés, veuillez prendre contact avec Fons MINNE (alfons.minne@skynet.be) qui sera en mesure de vous apporter tous les renseignements supplémentaires! A noter que vous pouvez obtenir d’autres informations sur le site Internet de Zythos (uniquement en néerlandais):http://www.zythos.be

Après cette petite exposition de faits théoriques, voici différents moments vécus lors du dernier Zythos Bier Festival qui fut assurément une très bonne cuvée!

 


La nouvelle brasserie Lupuline
 

 


Funkconnection (aka Sebastian BRANDES, brasseur à la brasserie O’Neil à Paris) est remonté spécialement de France pour assister à l’événement.
 

 


Philippe de la Forestinne en compagnie de l’organisatrice du Mondial de la Bière de Montréal.
 

 


Le sympathique Eddy POURTOIS aux commandes du stand de sa brasserie Sainte-Hélène.
 

 


Stand de la brasserie de Silly
 

 


Filip GEERTS (Belgian Beer Board) et son épouse en compagnie du « brasseur fou » des Dolle Brouwers de Diksmuide, à la table VIP de la brasserie De Regenboog.
 

 


Sloeber (aka Alain DE KERPEL) en visite chez les Forestins qui proposaient leur nouvelle « Forestinne Ambrosia ».
 

 


Christophe (magasine Mi-Orge Mi-Houblon à Arlon) en compagnie de Jean-Luc BODEUX, journaliste au quotidien Le Soir.
 

 


Assurément, il mériterait le prix du plus beau stand (qui contient de très bonnes bières!). Daniel LESSIRE de la brasserie Millevertus de Toernich accueille les dégustateurs.
 

 


Bonne humeur au stand de la brasserie de Blaugies!
 

 


Avec la fantaisie qui leur est propre, les Dolle Brouwers étaient présents!
 

 


Christophe (Magasin Mi-Orge Mi-Houblon à Arlon), son épouse et Sloeber.
 

 


Thierry à l’accueil du stand du Gambrinus Club België, un important club de tégestophiles très actif.
 

 


La brasserie De Ryck était venue avec sa gamme d’Arend.
 

 


Stand des brasseries Pirlot et Alvinne.
 

 


Quand le houblon rencontre la bière…
 

 


La brasserie Slaghmuylder se fait un film!

15ème WEBS: Bierebel à l’action!

Bien que Sohier soit habité par une petite centaine d’âmes, force est de constater qu’un intense dynamisme anime ce petit village situé près de Wellin ! Du 22 au 24 février, Sohier a vécu au rythme de son WEBS, son Week-End des Bières Spéciales. Pour bon nombre d’amateurs de bières, le WEBS marque en beauté l’ouverture d’une intense période au cours de laquelle notre pays voit fleurir sur son territoire de nombreux événements brassicoles.

A l’occasion de cette quinzième édition, les organisateurs avaient concocté une carte incluant 136 bières provenant en majorité de Belgique. 136 bières, chacune servie dans le verre adéquat, dans l’un des deux bars, l’un pour les bières portant un numéro de 1 jusque 68, l’autre de 69 à 136.

Chaque année, – Bierebel en avait déjà parlé à deux reprises, en 2004 et 2007 – , une grande convivialité règne parmi les visiteurs du Week-End des Bières Spéciales. Habitants de la région, Belges issus des quatre coins du Royaume, voisins Français dont une famille répondant au nom de… Sohier, Néerlandais, Anglais, Italiens, Américains et Australiens ont parcouru des kilomètres chacun à leur manière en vue de profiter des charmes brassicoles que procure le petit village durant tout le week-end !

Pour Bierebel, cette édition 2008 du WEBS demeurera un souvenir unique dans nos « mémoires de bières ». Suite à l’aimable invitation de l’organisateur Jean LEONET, notre site s’est joint aux festivités durant quasiment la totalité de l’événement afin d’assurer des animations.

Auprès de notre stand situé sur la scène principale, les festivaliers ont eu le loisir de participer à desconcours de dégustations répartis sur des séances d’une durée de deux heures : « nouveauté du festival », « bière fruitée », « bière d’abbaye/trappiste » et « bière de la province de Luxembourg ». L’objectif était de s’initier à la pratique de la dégustation et découvrir l’identité d’une bière. Et à la clé ? Grâce aux talents de dégustateurs de certains participants, mais aussi avec des indices diffusés par notre talentueux speaker, quatre lauréats sont repartis du WEBS avec un magnifique panier comprenant un joli assortiment de bières qui procurera assurément du plaisir une fois de retour à la maison !

Notre équipe a aussi profité de l’événement pour développer un pôle pédagogique en proposant aux visiteurs des jeux de société gratuits pour tester leurs connaissances sur la bière. Ainsi naquirent les ludiques « Mémory-Bières »« Familles de Bières » et « Bièrestorming » !

Merci à l’équipe du WEBS d’avoir convié Bierebel au cœur de l’événement !

 


Bierebel est à l’honneur dans le programme du WEBS!
 

 


Jef (aka Giuseppe SALVAGGIO) s’est chargé avec brio de l’animation au micro pendant tout le week-end. D’entrée de jeu, il présente Bierebel et les concours de dégustations aux visiteurs du WEBS.
 

 


Une carte de 136 bières…
 

 


… pour contenter les nombreux visiteurs!
 

 


Le samedi après-midi, une bourse tégestophile est organisée dans un chapiteau dressé à côté de la salle principale.
 

 


Philippe GOLINVAUX (BGV Forestinne) entouré des organisateurs du WEBS. La bonne humeur est au rendez-vous!
 

 


Mickey (aka Michael VERMEREN, Petit Mickey Illustré, BGV Forestinne) se charge du concours de dégustation. Les bières sont servies dans des verres noirs, derrière un paravent.
 

 


Après l’effort, le réconfort. Dégustations dans la bonne humeur sur les tables de notre stand.
 

 


Philippe GOLINVAUX aux commandes du concours de dégustation. Merci à la brasserie Chimay pour le support logistique.
 

 


Au terme du week-end, Jean Léonet, organisateur du WEBS, remercie publiquement Bierebel par le biais de son animateur-rallye, Jef.
 

 


Bierebel dit merci au WEBS, et à bientôt! De gauche à droite: Jef (aka Giuseppe SALVAGGIO), Pierrot (aka Pierre LEBRUN), Marie, Pompon, Francis, P.-H. LEBRUN), Afro (aka Arnaud COENEN) et Chevalier du malt (Philippe GOLINVAUX). Un grand merci également à Thierry et Sloeber pour les coups de mains donnés pendant le week-end!

Présentation de la Duvel Tripel Hop à la brasserie Moortgat à Puurs

Un article de G. Salvaggio

Qu’une brasserie convie des journalistes à venir découvrir une nouvelle bière, voilà bien monnaie courante. Mais qu’une brasserie traditionaliste prenne le risque d’exposer un produit inhabituel à la fine fleur des dégustateurs de Belgique, voilà qui méritait certes nos meilleures salutations duvelesques et quelques modestes lignes.

Et pour cause, Moortgat semble aujourd’hui n’avoir plus rien à prouver : sa Duvel était l’une des bières favorites du regretté Michael Jackson, ses Maredsous enchantent le palais de ces promeneurs du Dimanche qui pensent qu’elles sont encore brassées par des moines et sa Bel Pils, ma foi, répond parfaitement aux critères les plus exigeants d’une lager de tradition tout en étant capable d’affronter sans rougir les classiques de l’industrie brassicole. Et pourtant, c’est bien vrai : une Duvel Triple Houblon, titrant 9.5%, vient de naître le temps de 22.000 bouteilles de 75cl.

Ce vendredi 26 octobre, donc, la philosophie de la Tripel Hop nous fut exposée par Michel Moortgat en personne : non pas une bière trois fois houblonnée, mais bien un breuvage réalisé à partir de trois sortes de houblons (Styrian, Golding et Amarillo) en lieu et place des deux variétés habituellement employées (Saaz et Golding). L’originalité ? Le recours au Dry Hoping (ou houblonnage à sec), procédé par lequel de fraîches fleurs de houblon stagnent pendant 18 jours en cuve de garde, un peu à la façon de ce qui est pratiqué pour l’Orval.

Est-ce à dire que Duvel veut à tout prix se rapprocher de la noble trappiste aux accents d’Angleterre ? Oui et non. A en croire les dires de Michel Moortgat, disons que le produit se veut plutôt une sorte de chaînon manquant entre la Blanche et l’Orval, tout en se défendant d’offrir une quelconque amertume agressive.

A la dégustation et à l’échange entre invités, l’affaire est claire : la Tripel Hop présente bel et bien cette magnifique mousse crémeuse et persistante propre aux grandes bières de haute fermentation. La couleur trouble et citronnée, quant à elle, évoque clairement la parenté avec les Blanches traditionnelles. Quant à la magnifique colonne de bulles ascendantes traversant le verre à vive allure, elle est bien là pour rappeler qu’en fin de compte, une Duvel reste une Duvel.

Bouquet très prenant, voyant succéder à une puissante amertume primaire une odeur de selle de cheval, traditionnellement propre aux lambics de caractère. Ce n’est qu’après oxygénation que survient, enfin, l’odeur fleurie si typique de la Duvel classique. Belles notes d’agrume (citron) à la bouche, offrant une magnifique explosion gustative se maintenant durant de très très nombreuses minutes. Fond de bouteille extrêmement laiteux… la levure aura de nouveau eu le dernier mot. Petit avis personnel : dans sa gustativité, la Tripel Hop est très proche d’une Berliner Weisse, voire d’une Limburgse Wit.

Les connaisseurs seront donc ravis. Ceci dit, il n’y a et n’y aura qu’un seul brassin. La prochaine étape ? Elle devrait se voir réalisée dans à peu près trois ans, avec un produit basé sur une levure innovante.

Un tout grand merci à la Brasserie Moortgat et aux administrateurs de Bierebel de nous avoir, à Mickey et moi-même, donné l’opportunité de revoir ou de découvrir de nombreuses connaissances du milieu brassicole qui, dans une ambiance très sérieuses, aiment toujours à évoquer les bons moments, passés et futurs, vécus et à vivre ensemble. Gageons qu’ils seront nombreux…


La brasserie Duvel, lieu de dégustation de ce jour.

Le Duvel Dépôt, ancien dépôt aménagé en taverne où les visiteurs peuvent venir déguster les bières de la brasserie.

Explications par Michel Moortgat.

Les bouteilles de 75cl sérigraphiées sont débouchées et servies dans des verres Duvel classiques, accompagné de mises-en-bouche.

A la vue se dévoile une robe blonde trouble, une forte pétillance et une mousse crémeuse typique d’une Duvel.

Au nez se dégagent de fortes odeurs de houblons arômatiques avec des notes fruitées et herbacées suivies d’une légère ordeur résineuse. Au goût, des saveurs légèrement sucrées se font ressentir au début, puis directement une amertume agréable, fleurie et rafraîchissante avec un léger piquant sur la langue, une bonne rondeur et une astringeance prolongée en fin de bouche. Elle titre 9,5% d’alcool et est tirée à une production de 22.000 bouteilles.

Une délégation de journalistes brassicoles, dont Christian DEGLAS, était présente, ainsi que des membres de Zythos et Ben VINKEN, éditeur du magazine Bière Passion (ici aux côtés de Mickey).

Pain, Bière, Fromage à Burdinne

Depuis bien longtement, L’Histoire nous a enseigné que la bière n’est autre que du pain liquide. Quant au fromage, n’est-il pas un aliment étroitement associé à la bière?

A la fin du mois d’août, à Burdinne, petit village situé au Sud de Hannut (province de Liège), les trois aliments sont annuellement réunis sous la coupe d’un événement qui remporte un vif succès, tant du point de vue de la qualité de l’organisation que de l’importante affluence en terme de visiteurs.

Le concept de Burdinne? Proposer un marché de produits du terroir Wallon. Dans une salle située derrière la cour d’une ancienne ferme, fromagers, boulangers et brasseurs sont réunis sous un même joug: promouvoir et vendre leurs produits en s’entretenant directement avec les consommateurs.

Organisé par le Parc Naturel des Vallées de la Burdinnale et de la Mehaigne, « Pain, Bière, Fromage » entretient un caractère très familial. Dans les allées, les familles se promènent, des sachets de commissions tenus dans les différentes mains. On s’arrête aux différents stands, on goûte, on déguste, on discute, on choisit, on décide, on achète!

Du pain au maïs à une bière au miel en repassant par du fromage de chèvre (et encore, l’exemple est classique…), le choix est varié pour le consommateur. Du point de vue des bières, on note la présence des brasseries Friart, Dupont, Grain d’Orge, Sur-les-Bois, Caracole et Forestinne, Chimay, Moortgat (Maredsous), du Bocq, de Malonne, du Flo (lauréate du prix de la meilleure bière de la fête!) et la Wépionnaise.

Outre le marché, « Burdinne » promeut les atouts de la région grâce à un espace touristique moderne et accueillant. Les organisateurs ont également eu la bonne idée de mettre en place un espace éducatif sur l’environnement et quelques activités comme des jeux et des maquillages destinés aux enfants.

 


Un large choix de pains à travers toute la fête!
 

 


Le fromage, ainsi que l’agriculture biologique, ont entièrement leur place à Burdinne.
 

 


Stand de la brasserie de Malonne
 

 


Stand de la brasserie Friart (Saint-Feuillien et Grisette)
 

 


La Wépionnaise, bière à la fraise.
 

 


Stand de la brasserie de Chimay
 

 


Stand de la Forestinne et de la brasserie Caracole
 

 


Grosse affluence le dimanche après-midi!
 

 


La brasserie du Flo, récompensée par un prix lors de l’événement.
 

 


Bienvenue à la brasserie Sur-les-Bois!
 

 


Echange entre le brasseur et les futurs consommateurs de la Botteresse.
 

 


Stand de la brasserie Grain d’Orge d’Hombourg avec les explications de Danielle.
 

 


Joup, Brice et Hervoise de la brasserie Grain d’Orge.
 

 


Jacques aux commandes du stand de la brasserie Dupont, accueillant Wam et son amie.