Une journée typiquement Bierebel: visu à Bruxelles

Un article de M. Vermeren
Au menu
Entrée: Brassin public à la brasserie Cantillon à Anderlecht.
Plat principal: Dîner au Resto-Bières à Bruxelles.
Dessert: Soirée au Delirium Café à Bruxelles.

Ce samedi 6 novembre 2004 avait lieu le brassin public de la brasserie Cantillon à Anderlecht. Une occasion rêvée pour certains membres de BiereBel de se rencontrer. Pour quelques-uns, c’était la première fois, pour d’autres, de sympathiques retrouvailles.

Entrée: Brasserie Cantillon

Le Chevalier du Malt et moi-même arrivons à la brasserie vers 09h30. Là, Funkconnection, Louvain, Trappistbier et son épouse sont déjà présents. MaîtreBusheur, Pecks avec son épouse Marie et sa belle-soeur arrivent ensuite. Le prix de l »entrée est fixé à 4€ et il comprend la visite de la brasserie et un ticket pour une dégustation gratuite.

A 10h00, notre guide Yvan, nous rejoint et nous attendons encore un peu, le temps de laisser un autre groupe débuter la visite au son d’une cloche.

C’est enfin notre tour et la visite peut commencer! Yvan nous conduit vers la cuve d’empâtage qui est en activité, située au rez-de-chaussée, Il nous explique le processus de brassage du lambic, ses particularités, ses origines, sous l’oreille attentive des membres BiereBel. Ensuite, nous passons au premier étage où se trouvent les deux cuves d’ébullition. Nous avons droit à une explication sur le houblon utilisé pour les lambics. On utilise principalement du houblon suranné ce qui le rend moins amer. Au grenier se trouvent les réserves d’orge, de froment et de houblon. Yvan nous explique la fermentation spontanée en détail. Savez-vous que pour cette fermentation, prés de 150 bactéries ensemencent le moût pour le faire fermenter?! Nous pouvons également admirer le bac refroidisseur, une sorte de grande baignoire peu profonde, où le moût va refroidir toute une nuit, atteindre la température idéale pour que les Brettanomyces Lambicus et Bruxellensis puissent s’y développer. Nous continuons notre visite vers l’entre-deux-sol, rempli de tonneaux, où le lambic mûrit lentement. On estime qu’il est bon après 3 ans de matûration. Nous pouvons voir des tonneaux de lambic en fermentation: une mousse s’échappe par une bonde (trou dans le tonneau) laissée ouverte. Notre guide nous explique comment on obtient de la gueuze en mélangeant des lambics d’âges différents, un de 2 ans avec un de 3 ans. En fin de parcours, nous passons devant la machine pour nettoyer les tonneaux avant de nous diriger vers le bar. La bande à Trappistbier et Louvain, qui ont suivi la visite en néerlandais, nous rejoignent.

En dégustation: Lambic, Kriek, Rosé de Gambrinus, Vigneronne, Fou-foune, Faro, Grand-cru (murie en fût ,ayant contenu du cognac, qui lui confère outre le goût de cognac, une note de poire) et Lou Pepe kriek (plus rouge foncé que la Kriek normale).

Plat principal: Resto-Bières

Mais l’heure se rapproche et nous devons nous mettre en route vers le Resto-Bières où Jef et Marie nous attendent. Nous saluons MaîtreBusheur, Pecks et cie, qui ne nous accompagnent pas au restaurant. Nous y voilà enfin, Jef et Marie sont déjà à table. Accolades, présentation de Trappistbier et Louvain ainsi que d’Alain Fayt, patron du Resto-bières, qui nous explique le menu: En entrée, il nous laisse le choix entre des escargots à la Chouffe, des moules à la Bink, du fromage de chèvre chaud au sirop de Liège ou des scampis. Le plat principal est un carré de cerf à la Westvleteren 8 accompagné d’un stoemp à l’ Orval. Comme dessert, nous avons le choix entre une mousse au chocolat à la Westvleteren, une glace aux spéculoos ou un sabayon à la kriek.

En dégustation: gueuze Girardin, Drie Fonteinen, Zatte Bie et autres. Le patron offre le pousse-café, un genièvre au houblon. De l’avis de tous, le repas et l’ambiance furent excellents!

Dessert: Delirium Café

Nous prenons ensuite la direction du célèbre Delirum Café où Joël Pêcheur nous attend avant de partir pour une réunion, afin de nous faire goûter ‘T Smijes calva reserva, bière de couleur brune au calvados à l’odeur maltée et chocolatée, au goût assez fort laissant percevoir une petite acidité. Je l’ai trouvée peu amère, elle titre 12% et est brassée par la brasserie De Regenboog à Bruges. Nous goûtons ensuite les Oxfam blonde et brune, Duc d’Havre, Ravensteenbier Triple et Dobbel, Steinbock, Stout Facon. Après le départ des membres BiereBel, le Chevalier du Malt et moi-même restons, attendant le retour de Joël et Fabienne pour discuter un peu. Nous dégustons alors La Petasse, ‘T Hartje et ‘T Smijes halloween.

Joël nous sert alors des bières de la brasserie de la Cantine de la Loge:
– La Turbulante, 8%, de couleur ambrée, aromatisée à la canelle, odeur herbacée, goût amer et alcoolisé, astringeance prononcée.
– La Bûcheuse, bière noire, pratiquement pas d’arôme, goût de vieux houblon, laissant une acreté en bouche, 8%.
– La Lunatique, couleur ambrée, odeur boisée, goût acre, légère senteur de fruits des bois, 5,5 %.

Enfin, nous prenons congé de nos hôtes histoire de nous réfugier dans les bras de Morphée…

Brasserie Cantillon
Rue Gheude, 56
1070 ANDERLECHT (Bruxelles)
Tél: +32(0)2/521.49.28
Fax: +32(0)2/520.28.91
Site web: http://www.cantillon.be
E-mail: info@cantillon.be

Resto-Bières
Rue des Renards, 38
1000 BRUXELLES
Tél: 0495/506300 (Mobile)
Site Web:
http://www.restobieres.eu

Delirium Café
Impasse de la fidélité, 4A
1000 BRUXELLES
Tél: 02/514.44.34
Fax: 02/511.01.39
Site Web:
http://www.deliriumcafe.be