Rencontre des Brasseries du Luxembourg Belge à Hotton

Un article de P. Gobiet

Ce 19 juillet 2003, une rencontre entre les brasseries de la Province de Luxembourg s’est déroulée à Hotton. Phil, membre du forum BièreBel était présent. Il nous raconte ici ses événements de la journée ainsi que ses découvertes brassicoles. Un tout grand merci à lui!

Organisée pour la première fois cette année, cette rencontre des brasseurs de la province du Luxembourg belge a permis aux amateurs de trouver sur un même site un grand nombre de bières artisanales qui, d’habitude, ne se trouvent qu’à un niveau local.

J’ai commencé par goûter une triple de la brasserie de Rulles (Gaume), une nouvelle bière titrant 8.4 % vol/alc. Excellent produit. Puis vint la brune, une bière légèrement crémeuse (6.5 % vol/alc) avec une belle petite amertume. Elle me fait un peu penser à une McChouffe, en plus léger. Je n’ai pas essayé la blonde, mais j’en ai acheté. Le jeune et sympathique brasseur désire conserver un cachet artisanal à sa brasserie, il ne désire pas étendre sa zone de distribution, ni augmenter sa production, car il veut rester en contact avec ses clients.

Ensuite, j’ai bu une Marckloff (6.5 % vol/alc, blonde), production de la brasserie de la Ferme au Chêne de Durbuy, agréable. Puis je me suis arrêté à la brasserie Ste-Hélène de Virton où j’ai goûté l’ambrée (8.5 % vol/alc), qui m’a été servie trop chaude, la blonde (6.5 % vol/alc) et la blanche (5 % vol/alc), remarquable par sa complexité, à des années-lumière des blanches industrielles. Petit détour par la brasserie des 3 brasseurs d’Athus, pour y goûter une blonde, qui ne m’a guère impressionné, mais il y avait des problèmes de tirage de la bière avec la pompe, ceci explique peut être cela.

Puis vint le tour de la brasserie Gigi. Elle a la particularité de brasser de la bière de table blonde et brune (assez sucrées, titrant 1.2 % vol/alc), et spéciale, mais avec une fin de bouche excellente. Cette brasserie produit également de la limonade, que je n’ai pas eu le courage d’ingurgiter.

Enfin, la brasserie Fantôme de Soy-Erezée, personnellement ma préférée. La Fantôme (blonde, 8 % vol/alc) est la bière principale, dont la recette est inspirée d’une bière de table. On lui ajoute un mélange spécial de plantes et de fruits, dont la recette est uniquement connue du brasseur. Savoureuse et complexe. En plus de la Fantôme, la brasserie produit plusieurs bières de saison, de la blanche, de la bière d’épeautre, de la brune, etc, suivant l’inspiration du brasseur.

Pour terminer ce tour d’horizon, je préciserais que ne me suis pas arrêté aux stands Orval, Achouffe et Saint Monon.

Voilà, cet événement fût une très bonne initiative, appelée peut être à se répéter l’année prochaine.