Arch’en Bières: 10e édition!

C’est désormais une tradition. A la fin du mois d’août, Grez-Doiceau entre en effervescence grâce à Arch’en Bières, le « festival des bières de dégustation du Brabant wallon ». Michel Jacquemain et son comité d’organisation clôturent la dixième édition de ce festival sur une note qu’ils jugent – à juste titre – positive. Au fil des années, l’événement a en effet gagné en reconnaissance et en qualité, preuve en est la visite de festivaliers néerlandophones et anglophones en quête de dégustations et de convivialité.

DSC_3535« A l’origine, le but était d’organiser un événement style « Grand Café » où les gens du coin pourraient venir déguster une bière entre amis. », nous confie Michel Jacquemain.  » Finalement, l’idée de créer un festival a germé dans nos esprits. Au début, nous avions impliqué des jeunes de la région en leur demandant de nous donner un coup de main. Certaines fins de soirée d’Arch’en Bières furent mémorables… » Progressivement, le festival parvient à attirer du public, et certains visiteurs prennent l’habitude de se fixer rendez-vous annuellement autour de bonnes bières.

DSC_3531Par rapport à son fonctionnement, Arch’en Bières constitue un festival hybride dans la mesure où il accueille des brasseurs possédant leur propre matériel (Brasserie de la Lienne), des brasseurs exploitant des installations extérieures (Brasserie du Renard) et des revendeurs de marques (Vlawa, Ging’s, Hic,…). Des bars gérés par le festival, des ateliers de dégustation et un espace Very Important Beers permettent également de déguster des bières belges telles que la néo-louvaniste Saison de Louvain (Brasse-Temps), les brugeoises Fort Lapin, la Cuvée Saint-Georges (délicieuse brune houblonnée produite par la brasserie de Jandrain-Jandrenouille pour le festival), la Westvleteren, etc.

DSC_3523En raison de la situation géographique du festival, la (Jeune) Province du Brabant wallon est bien représentée et peut compter sur la présence d’hôtes tels que la Brasserie du Renard (sympathique projet implanté à Nethen, avec des bières produites par Stéphane Vlaminck dans les installations de la brasserie de la Lesse), NovaBirra (Braine-l’Alleud est le fief où Manu Corazzini enseigne ses cours aux brasseurs amateurs), la Forge (bière tubizienne produite chez Anders! à Tongres) ainsi que Deliciously Different (promoteurs de bières britanniques originaires de Nethen).

DSC_3551DSC_3552

DSC_3556Selon les dires des habitués, l’événement est également reconnu pour son ambiance conviviale, garantie par diverses animations comme des concerts et le traditionnel blind-test qui permet de faire remporter des bières belges aux meilleurs mélomanes. Le tout animé par l’inévitable « Diable d’Archennes », qui s’est imposé comme coqueluche de l’événement au fil des années.

DSC_3549Un autre atout du festival réside dans son emplacement. Depuis sa création, Arch’en Bières se déroule à la Maison Coulemont, en bordure d’un vaste parc qui confère à l’événement un cadre verdoyant et de quiétude.  » Cette année, nous avons changé la configuration du festival: nous avons quasiment tout installé à l’extérieur. Coup gagnant avec la météo qui nous est assez favorable », souligne M. Jacquemain. Rien de tel en effet que de déambuler dans le parc ensoleillé, un verre de Lienne Brune à la main.

DSC_3544DSC_3542DSC_3546Forts de leurs 1300 visiteurs et des 2250 litres de bières écoulés tout au long du week-end, les organisateurs d’Arch’en Bières vous fixent rendez-vous pour la 11ème édition et les 10 ans du festival en août 2015! En attendant, voici quelques photos qui vous mettront en appétit.

De la Floride à Cazeau: histoire d’un brassin collaboratif.

st someCela fait déjà deux ans que j’ai quitté le soleil de Floride pour retrouver le sol belge. Bizarre me direz-vous surtout après presque 14 ans sur place, mais c’est ainsi. J’ai cependant gardé mon petit réseau brassicole avec cet état du sud des US. Quelle ne fut donc pas ma surprise de lire que mon ami et brasseur Bob Sylverster, de la brasserie Saint-Somewhere, basée à Tarpon Springs, serait en Belgique et en France pour visiter les fermes brasseries en péniche.  Encore plus étonnant d’apprendre que non pas un, mais deux brassins collaboratifs étaient prévus. Le premier chez Thiriez en France, où je n’ai pas pu me rendre, et le deuxième à la Brasserie de Cazeau située à Templeuve. C’est donc grâce à l’invitation de Laurent Agache que j’ai pu assister au brassage de cette bière collaborative dont je vous fais la primeur.

cazeauQuelques mots sont nécessaires pour situer cette brasserie floridienne. On retrouve des bières de style ‘farmhouse’ où tout est mis en œuvre pour brasser dans la tradition hennuyère des bières de fermes comme à l’époque. Trois bières forment le cœur de cette production unique en Floride: la Saison Athène, la Pays du Soleil et la Lectio Divina. Les ingrédients sont aussi variés qu’intéressants, allant de l’hibiscus à la canne à sucre, en passant par le miel et les pelures d’orange pour n’en citer que quelques-uns. Mais dans tous les cas, les malts sont tous belges. Une distribution se fait en Europe via Shelton Brothers mais reste malheureusement très limitée.

pays du Lectio

Saint-Somewhere s’inscrit dans cette optique américaine qui a pu allier passion pour le terroir et repousser les limites du traditionnel tout en offrant des bières de qualité. Ici, l’inspiration belge est partout et Bob, qui passe pour un fier représentant des bières belges aux US, ne s’en cache pas.

Dans l’optique de cette visite, il était plus que normal que Saint-Somewhere s’intéresse à ce qui fait la renommée du Hainaut au niveau bière, la Saison. La Brasserie de Cazeau avait déjà fait l’objet d’un article au mois de mars 2013. Les deux brasseries s’étaient déjà rencontrées lors de l’événement The Festival qui est organisé par les importateurs américains. Cette année, ce dernier se déroulait à Portland dans l’Etat du Maine et nos deux brasseries étaient quasi voisines. Bob m’a lui-même confié avoir été très impressionné par les bières de Cazeau, et surtout par la Saison Cazeau. Saint-Somewhere ayant récemment brassé une bière au sureau (qui se récolte deux fois par an en Floride), il était normal d’associer cette collaboration à la Saison Cazeau. Une bière qui au fil des ans, continue de m’impressionner par ses saveurs de fleurs de sureau, tout en gardant le côté rustique d’une saison et la balance des houblons. L’idée principale de cette collaboration étant de donner un petit ajout nouveau à la bière, c’est donc une nouvelle levure qui a été utilisée pour ce brassin. On parle ici de la levure Belle Saison développée pour l’usage des bières de type saisons.afficheczeauCela peut paraître mineur mais ce changement de levure apportera, selon les dires des brasseurs, un profil unique à la bière. Autre changement, au lieu et place des fleurs de sureau fraîchement récoltées, c’est ici un bloc de trois kilos de sureau congelé qui a été rajouté lors de la phase d’ébullition; une première pour Cazeau. Le développement des saveurs entre le sureau frais et congelé restera aussi une surprise jusqu’à la disponibilité de la bière. Le nom reste encore à définir, mais la Saint-Cazeau semblait recueillir tous les suffrages.

Résultats dans environ trois mois. Quant à moi, je garde beaucoup de souvenirs de cette journée rythmée entre dégustations, brassage et convivialité. Comme quoi, la famille brassicole ne connaît pas les frontières. Un tout grand merci à Laurent, Martin et Marie pour l’accueil.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le renouveau brassicole suédois: Malmö (partie 2 et fin)

Galerie

Cette galerie contient 5 photos.

Deuxième et dernier volet consacré à la Suède. C’est à environ 230 km au sud de Göteborg que je vous emmène. Troisième ville de Suède, Malmö profite également de cet engouement pour les microbrasseries. L’influence de Copenhague, fief du danois … Lire la suite

Au coeur de la brasserie de la Ferme de Bertinchamps

Galerie

Cette galerie contient 11 photos.

Aujourd’hui, je vous emmène à l’extrémité du nord de la province de Namur. C’est dissimulé au milieu de la campagne gembloutoise, à quelques encablures de la route reliant Gembloux à Charleroi, que se dissimule l’un des plus ambitieux projets brassicoles … Lire la suite

Namur, Capitale de la Bière

Galerie

Cette galerie contient 7 photos.

Outre le fait d’abriter le Parlement wallon et de constituer la capitale de la Wallonie, Namur s’est auto-proclamée « Capitale de la Bière » pendant trois journées ensoleillées du mois de juillet. En cause, le déroulement de « Namur, Capitale de la Bière », … Lire la suite